Contexte du projet

Carte d’identité du Programme Life tourbières du Jura

Nom : Life "Réhabilitation fonctionnelle des tourbières du massif jurassien franc-comtois" - LIFE13 NAT/FR/762
Durée : 6 ans (de juin 2014 à novembre 2020)
Budget total : 8 051 163 euros
Localisation : massif jurassien franc-comtois
Interventions : sur 60 tourbières réparties sur 16 sites Natura 2000

Bénéficiaire coordinateur : Conservatoire d’espaces naturels de Franche-Comté
Bénéficiaires associés : Syndicat mixte des milieux aquatiques du Haut-Doubs, Parc naturel régional du Haut-Jura, Association des amis de la Réserve naturelle du lac de Remoray, Syndicat mixte d’aménagement du Dessoubre et de valorisation du bassin versant et DREAL Franche-Comté
Partenaires financiers : Union européenne, Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, Conseil régional de Franche-Comté, Départements du Doubs et du Jura.


frasne

Dans les années 1990

Deux programmes Life ont servi d’impulsion à la dynamique de préservation des tourbières jurassiennes :

  • Le Life « Sauvegarde de la richesse biologique du bassin du Drugeon » (1993-1997 / Bénéficiaire : SIVOM de Frasne en 1993) avait permis de reméandrer le cours du Drugeon sur 3,5 km et de mettre en place des travaux de gestion sur 400 ha de tourbières.
  • Le Life « Tourbières de France » (1995-1999 / Bénéficiaire-coordinateur : Fédération des conservatoires d'espaces naturels) a permis quant à lui de réaliser un inventaire exhaustif des tourbières de Franche-Comté, de définir d'une stratégie d'intervention à l'échelle de la région et d’intervenir sur plusieurs tourbières.

 

A partir des années 2000

La démarche de désignation des sites Natura 2000 s’est attachée à intégrer un nombre conséquent de tourbières dans le réseau. Aujourd’hui, 162 des 247 tourbières du jura franc-comtois font partie d’un site Natura.

A partir de 2002 et suite au Life « tourbières de France », le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) de Franche-Comté a engagé une démarche planifiée de protection des tourbières de Franche-Comté.

La même année, le Pôle-relais Tourbières de France a été créé avec pour objet la promotion d’une gestion durable de ces milieux. Implanté en Franche-Comté depuis sa création, il y a développé des actions spécifiques pour la préservation des tourbières jurassiennes (rencontre de gestionnaires, conseils, mise à disposition d’informations, appui aux initiatives locales, etc.).

 

Parallèlement, dans le massif jurassien, d’autres acteurs ont également émergé ou poursuivi leur actions pour la préservation des tourbières : Association des amis de la Réserve Naturelle du Lac de Remoray, Parc naturel régional du Haut-Jura, Communautés de communes, Syndicat mixtes, etc.

 

Ainsi, un certain nombre de chantiers de gestion ont été conduits dans le Doubs et le Jura. En voici quelques exemples mis en œuvre dans les sites Natura 2000 :

  • travaux de réhabilitation d'une zone d'extraction de tourbe « Sur les seignes » à Frambouhans (site Natura 2000 « Tourbières des Cerneux-Gourinots (...) ») par le CEN Franche-Comté ;
  • travaux de réhabilitation du haut-marais dégradé du Crossat et travaux de reméandrement des ruisseaux du Lhaut, de la Drésine et des Vurpillières (site Natura 2000 « Tourbières, lac de Remoray et zones environnantes ») par Association des amis de la Réserve Naturelle du Lac de Remoray ;
  • travaux de restauration hydraulique des tourbières des Levresses et de la Sarre à Cordier à Frasne par neutralisation de drains (site Natura 2000 « Bassin du Drugeon », animé par le Syndicat des milieux aquatiques du Haut-Doubs).
  • travaux de reméandrement de la Lemme et du Ruisseau de Devant à Fort-du-Plasne / La Chaumusse (site Natura 2000 « Grandvaux ») par le Parc naturel régional du Haut-Jura.

 

Durant ces années, l’importance de la fonctionnalité hydraulique des tourbières s’est progressivement imposée comme étant primordiale pour leur conservation.

 

Aujourd’hui

Une nouvelle dynamique régionale, intégrant l’ensemble des acteurs de la préservation des tourbières en Franche-Comté, est actuellement en marche, coordonnée par le CEN Franche-Comté. Un plan d’action est en cours d’élaboration et bénéficie de l’expérience acquise par l’ensemble des acteurs régionaux au cours des deux dernières décennies.

Pour répondre aux enjeux de trames et ainsi préserver durablement les espèces et habitats d’intérêt communautaires, il apparaît primordial de pouvoir travailler à plus grande échelle, sur la globalité du réseau jurassien franc-comtois. Les moyens financiers « usuels » disponibles montrant leurs limites, la nécessité de monter un projet LIFE+ s’est donc imposée.