Travaux de réouverture et mise en défens

Ces actions sont complémentaires aux travaux de réhabilitation fonctionnelle.

 

Travaux de réouverture

Dans le cas de tourbières fortement boisées ou envahies du fait de la perturbation hydrologique, cette action est un préalable indispensable pour permettre de réaliser les travaux hydrauliques.

Ces travaux peuvent également constituer une restauration à part entière. Les travaux de réouverture permettent de mettre en lumière les milieux et de limiter leur assèchement (remontée de la nappe liée à la réduction de l'évapotranspiration et une moindre interception des apports atmosphériques). Ils participent ainsi à rétablir l’équilibre hydrologique des tourbières. Ils permettent également de restaurer ou même reconstituer les communautés animales et végétales qui y sont liées. Enfin, ces travaux peuvent permettre de recréer des corridors favorisant la circulation des espèces.

 

Mise en défens

A la suite de travaux et/ou en présence d'habitats sensibles au piétinement, la pénétration de troupeaux (bovins, équins) dans certains secteurs peut en effet être problématique. Il est alors nécessaire d'en interdire l'accès. Dans cette action, il s’agit de mettre en défens une zone de haut-marais ou des linéaires de cours d’eau ayant fait l’objet de travaux de reméandrement.

Ces actions sont complémentaires aux travaux de réhabilitation fonctionnelle.